Noël

 
 
       Assia ne connaît pas Noël.
       Assia venait d’un autre pays où l’on célébrait des fêtes différentes.
 
 
Noël
Joyeux Noël !
 
       Assia lisait ces mots partout.
       Les rues avaient revêtu des habits de lumière.
       Des chorales chantaient des cantiques de Noël.
       Les magasins proposaient
       des bûches de Noël,
       des cartes de Noël,
       des bougies de Noël,
       des décorations de Noël,
       des dindes de Noël…
 
       L’entrée des grands magasins était cachée par une forêt de sapins de Noël.
       Les vitrines des boutiques proposaient mille choses.
       « Les gens avaient-ils besoin de tout cela ? » s’émerveillait la petite fille.
 
       Mais le plus extraordinaire c’était les anges qui flottaient en l’air.
       Et Assia se demandait comment ils étaient accrochés au ciel.
 
       Assia avait les cheveux bouclés et la peau mordorée.
       Un jour, elle avait entendu des voisins.
       — Qui est cette petite étrangère ? Où vit-elle ? D’où vient-elle ?
       Assia venait d’un pays de guerre où beaucoup de gens étaient affamés et persécutés.
       Assia était une réfugiée.
 
       Le 1er décembre, sur le bureau de la maîtresse, les élèves découvrirent une couronne sur laquelle étaient plantées quatre bougies et des pommes de pin dorées.
       — Oh ! quel bel avent ! crièrent les enfants.
 
       Avent !
       Un autre mot qu’Assia n’avait jamais entendu.
       « Il doit avoir un rapport avec Noël », pensa-t-elle.
       Lorsque la maîtresse alluma la première bougie, Assia s’arma de courage et demanda :
       — Noël, qu’est-ce que c’est ?
       — Oui ! Qu’est-ce que c’est Noël ? reprit la maîtresse un peu surprise.
       Mais les enfants éclatèrent de rire.
 
       Tout le monde savait ce que c’était Noël !
       Les élèves parlaient tous en même temps.
 
       — Noël, c’est quand nous décorons la maison.
       — Noël, c’est quand nous dessinons des étoiles sur les fenêtres.
       — Quand ma mère fait des gâteaux.
       — Quand j’écris ma lettre au Père Noël.
       — Quand le Père Noël dépose les cadeaux au pied du sapin.
       — Quad nous allons à la mer.
       — Quand j’ai une nouvelle bicyclette.
       — Quand je reçois une grande poupée.
       — Quand ma grand-mère me donne une pièce.
       — Quand mes grands-parents viennent nous voir.
       — Quand je fais des paquets-cadeaux.
       — Quand je décore le sapin avec papa.
 
       Les enfants racontaient encore et encore tout ce qu’ils faisaient à Noël.
       Mais Assia ne comprenait toujours pas ce que c’était Noël.
 
       — Pour nous, dit la maîtresse, Noël, c’est l’occasion de vous raconter une très vieille histoire. L’histoire de la naissance de Jésus. L’histoire de la nuit de Noël.
 
       Marie et Joseph cherchant une auberge.
       Le méchant aubergiste qui les renvoya.
       La venue des bergers, l’apparition des anges.
       Les trois Rois Mages guidés par l’étoile jusqu’à Bethléem, et parmi eux Melchior, le roi à la peau foncée, comme Assia.
 
       Assia écoutait attentivement.
 
       — Et, continua la maîtresse, lorsque nous jouerons cette histoire, l’un d’entre vous devra tenir le rôle de Melchior.
 
       Soudain, le silence se fit.
       Le garçon à côté d’Assia caressa doucement la tête de la petite fille.
       Assia sourit et murmura :
       — Maintenant, je sais. Noël, c’est quand je suis heureuse !
 
 
 
Max Bolliger
Noël ?
Mont-Près-Chambord, Bilboquet, 2002
Publicités