Un petit garçon très en colère

      PGC1

 

      Il était une fois un petit garçon qui était très en colère, il était très rouge, il avait très chaud, il voulait tout casser, il n’avait pas sommeil et il avait très envie de dormir !
      Alors il prit son ours pour le jeter par terre mais son ours lui dit :
      « Ça ne sert à rien de me jeter par terre, tu seras encore plus rouge et tu auras encore plus chaud. Tu ferais mieux d’aller voir l’eau et de mettre ton pyjama ! »

 

      Alors le petit garçon ouvrit tout grand le robinet pour que ça déborde et l’eau lui dit :
      « Ça ne sert à rien d’ouvrir tout grand : tu seras tout éclaboussé et tu seras encore plus en colère, et tu seras encore plus rouge. Tu ferais mieux d’aller voir le feu pour te sécher et de mettre ton pyjama ! »

 

      Alors le petit garçon devant l’âtre prit des braises dans la cheminée avec les pinces mais le feu lui dit :
      « Ça ne sert à rien de me manger, tu seras encore plus chaud, tu seras encore plus rouge et tu ne pourras toujours pas t’endormir ; tu ferais mieux de prendre un peu l’air pour te rafraîchir et de mettre ton pyjama ! »

 

      Alors le petit garçon ouvrit la porte violemment pour prendre l’air et l’air lui dit dans ses cheveux :
      « De toute façon tu ne pourras pas m’attraper ni avec tes cheveux ni avec tes mains ni avec les pinces ni dans le tuyau du robinet. Si je soufflais très fort tu serais encore plus rouge… Et maintenant ça suffit, tu ferais vraiment mieux d’aller ramasser ton ours et d’aller dormir quelque part sur la terre… moi je dois encore tourner dix fois tout autour avant demain matin… ! »

 

      Alors le petit garçon ramassa son ours et la terre lui dit :
      « Si tu veux, tu peux dormir ici avec ton ours. Moi, j’ai mis de l’herbe et des fleurs blanches ; et toi, as-tu mis ton pyjama ? Mais dis-moi, pourquoi étais-tu si en colère ? Racontes-moi un peu avant de dormir, j’adore les histoires rouges comme les pivoines et les coquelicots !… »

 

      Mais le petit garçon ne savait déjà plus très bien ; il n’avait plus très chaud ; il n’avait plus envie de tout casser ; il était tout contre son ours, et il s’endormit.

 

PGC2

 

Jean-Hugues Malineau ; Lise Le Cœur
Trois histoires pour aller dormir
Paris, l’école des loisirs, 1980
Publicités