Que faire ? Que choisir ?

I comme Indécision

 

       

 

        Un homme n’arrivait pas à prendre la moindre décision. Il passait ses journées à douter de toutes choses, se demandant s’il avait bien choisi la couleur de son vêtement, la femme qu’il avait épousée ou la maison qu’il habitait. Il n’était jamais pleinement convaincu de ses choix.

 

        Un jour, un de ses voisins ne pouvant lui rembourser une dette, décida de lui donner en échange un important lot de viande.
        Notre homme, comme d’habitude, hésita longuement sur ce qu’il convenait de faire : allait-il la vendre au marché ou au boucher ? Et cela à quel prix ? Peut-être valait-il mieux encore la sécher et en garder une partie ? Ou même la totalité ?

 

        Au bout de quelques jours, lorsqu’il se décida enfin à vendre la viande au marché, celle-ci n’était plus fraîche. Toutes les personnes qui en consommèrent faillirent mourir empoisonnées.
        Les gens mécontents portèrent plainte devant le juge.
        L’homme fut convoqué au tribunal et reconnu coupable de négligence.

 

        Le juge le condamna à choisir entre trois sentences : soit il mangeait la viande avariée, soit il recevait vingt coups de fouet, soit il payait une amende de vingt pièces d’or.
        Notre homme soupesa longuement chaque sentence.
        Il changea d’avis un nombre incalculable de fois jusqu’à ce que le juge, impatient, ordonna qu’il prenne une décision. Pressé, il décida, la mort dans l’âme, de manger la viande avariée. L’homme en consomma les trois quarts puis déclara, le teint verdâtre, qu’il optait pour les coups de fouet. Au quinzième coup de fouet, jugeant la douleur intolérable, il changea d’avis et préféra payer les vingt pièces d’or.

 

        Ainsi, sa constante indécision lui avait valu de subir les trois sentences : manger la viande avariée, recevoir les coups de fouet et payer la totalité de l’amende.

 

        — Il est bon, lui dit le juge, de bien réfléchir avant de prendre une décision, mais lorsque celle-ci est prise il faut s’y tenir. Un esprit agité par de continuelles hésitations ne peut trouver la paix.

 

Que faire Que choisir

 
Publicités