Les châtaignes

 

ch1

 

 

      Il était une fois une petite fille appelée Zoé. Un jour, sa maman l’envoie chercher des châtaignes dans la forêt.
      Mais, pour cela, elle lui donne un panier, un goûter et… des gants.
      Car, tu sais, les châtaignes sont pleines de piquants qui piquent très fort les mains quand on les ramasse… Il vaut mieux faire attention…
      En chemin, Zoé rencontre un bébé écureuil.
      — J’ai faim ! J’ai faim ! J’ai faim !… crie le bébé écureuil.
      — D’accord, dit Zoé, je te donne mon goûter.
      Plus loin, elle rencontre un vieux hérisson tombé sur le dos.
      — Au secours, au secours ! Je n’arrive pas à me remettre sur mes pattes !
      — D’accord, dit Zoé, je vais t’aider. Aïe !, Aïe !…Tu piques avec tes piquants. Comment faire ? Ah ! je sais, je vais mettre les gants…
      Et hop ! Elle retourne le vieux hérisson qui est ravi !
      Et tip et tap et tip et tap… s’en va le hérisson sur ses pattes…

 

      Zoé continue son chemin. Elle marche, elle marche longtemps, mais elle ne trouve pas de châtaignes, aucune châtaigne !
      Alors Zoé s’assoie sur une pierre et pleure :
      — Je n’ai rien trouvé, rien…
      Tout à coup, elle entend, grignoti-grignota, un petit bruit au-dessus d’elle : c’est le bébé écureuil avec son papa et sa maman.
      — Tu as donné à manger à notre petit… Tu as été bien gentille et généreuse. Donc, nous allons t’aider… Viens, nous savons où se trouvent les châtaignes…
      Les écureuils sautent de branche en branche et conduisent Zoé à un arbre immense. Dans l’arbre, il y a un grand trou… rempli de châtaignes !
      Plein de châtaignes… mais bien piquantes !
      — C’est notre cachette, voilà nos provisions pour l’hiver. Mais tu peux en prendre… dit papa écureuil.
      — Oh, mes gants ! J’ai perdu mes gants, s’exclame Zoé… Qu’est-ce que je vais faire ? Sans mes gants, je ne peux pas prendre de châtaignes, ça pique trop…

 

      Tip et tap et tip et tap… arrive le hérisson sur ses pattes.     
      — Hum… hum, dit le vieux hérisson, je peux t’aider comme tu m’as aidé, petite Zoé. Regarde…
      Le vieux hérisson se roule alors dans les châtaignes qui s’accrochent à ses piquants !… Puis il se remet sur ses pattes, couvert de gros fruits.
      — C’est comme ça que je transporte ma nourriture…
      — Bravo ! Tu es un hérisson « porte-châtaignes » ! Quelle bonne idée !

 

      Zoé danse autour du vieux hérisson en tapant dans les mains.
      Les écureuils dansent aussi en poussant de petits cris.
      Puis, ils sautent dans le panier de Zoé.
      — Nous allons te raccompagner chez toi. Et nous t’aiderons à les ouvrir, les châtaignes, elles ne nous piquent pas !

 

      Ce jour-là, tu sais, on a vu un drôle de tableau dans la forêt : une petite fille qui parlait avec trois écureuils dans un panier et un hérisson hérissé de châtaignes qui trottinait à leurs côtés…

 

Sabine D’Halluin
(Adaptation)
Publicités