Le jardin voyageur

 

 

      Il était une fois une ville sans le moindre jardin. Pas un seul arbre. Pas un brin de verdure. Jamais les habitants ne mettaient le nez dehors. C’était un endroit affreusement ennuyeux.
      Un petit garçon nommé Liam vivait dans cette ville et, bien au contraire des autres habitants, il adorait le grand air. Les jours de pluie les plus gris, quand tout le monde se claquemurait chez soi, Liam déambulait dans les rues en pataugeant joyeusement dans les flaques.

 

 

      Un matin, Liam fit une découverte inattendue. Il se promenait sous l’ancien viaduc quand il aperçut une entrée. Dessous, il faisait noir. Il distingua des marches.
      C’était un escalier qui menait jusqu’aux voies du chemin de fer ! Aucun train n’y passait plus depuis longtemps. Liam avait toujours rêvé d’explorer les voies. C’était le moment !
      Liam grimpa les marches quatre à quatre et sortit à l’air libre. La première chose qu’il vit fut une joyeuse tache de couleurs. Il n’en crut pas ses yeux : des plantes et des fleurs sauvages ! Hélas, elles avaient une mauvaise mine. Certaines étaient même mourantes.
      Pas de doute, elles avaient besoin d’un jardinier.

 

 

      Même si Liam ne connaissait rien au jardinage, il était sûr qu’il pouvait les aider. Il revint le lendemain et se mit aussitôt au travail. Il manqua noyer les fleurs en voulant les arroser, et il ne savait pas trop comment tailler les arbres.
      Mais ses protégés attendirent impatiemment qu’il soit devenu plus habile.

 

 

      Au fil des semaines, Liam se sentit devenir un vrai jardinier.
      Alors son îlot de plantes sauvages se sentit devenir un vrai jardin.
      La plupart des jardins restent sagement où ils sont, seulement celui-là n’était pas un jardin comme les autres : il était curieux. Il voulait explorer le monde. Il avait devant lui des kilomètres de voie ferrée, alors il lui venait des envies de voyage.

 

 

      Les petites mousses tenaces et les grandes herbes folles étaient les plus intrépides ; elles furent les premières à se mettre en route. Il en sortit de loin en loin le long des voies, bientôt suivies par les plantes les moins téméraires.
      C’est ainsi qu’en l’espace de quelques mois Liam et son jardin explorèrent chaque recoin de l’ancienne ligne de chemin de fer.
      Ils passèrent le printemps à vagabonder, puis l’été, puis l’automne. Et ce fut l’hiver.

 

 

      Cette année-là, la ville se recouvrit d’un épais manteau blanc. Pour la première fois de sa carrière de jardinier, Liam ne pouvait plus rendre visite à ses amies les plantes.
      Alors plutôt que de perdre son temps à se faire du souci, Liam décida de profiter de la mauvaise saison : il allait préparer le retour du printemps.
      Après trois bons mois de gel, la neige finit par fondre. Un beau matin, Liam chargea ses outils tout neufs.
      Il empoigna sa brouette et retourna vers son jardin.
      L’hiver avait été rude. Je jardin offrait un triste spectacle. Mais Liam était bien équipé, et il savait maintenant comment s’y prendre. Le soleil y mit aussi du sien. Une à une les plantes s’éveillèrent de leur sommeil hivernal.

 

 

      Depuis le début, le jardin de Liam n’avait qu’une envie : explorer le reste de la ville. Ce printemps-là, il sentit que le moment était venu. Les courageuses petites mousses et les grandes herbes folles prirent à nouveau les devants : elles sautèrent du viaduc et se répandirent de loin en loin, bientôt suivies par les plantes plus timides.
      Ce qui les intriguait surtout, c’était les vieilles choses oubliées, les recoins saugrenus. Certaines allaient même se fourrer où elles n’avaient carrément rien à faire. D’autres, apparaissaient mystérieusement toutes en même temps où on ne les attendait pas.
      Et devinez le plus surprenant ?
      Bientôt il y avait toute une armée de nouveaux jardiniers !

 

 

      Quelques années plus tard, la ville entière était devenue un grand parterre fleuri.
      Pourtant, de tous les jardins, le préféré de Liam resta toujours son jardin voyageur, celui où tout avait commencé…

 

 

Publicités