Petite Beauté

 

(Inspiré par la véritable histoire de Koko, un gorille capable de communiquer en langue des signes.)

 

 

Il était une fois un gorille pas comme les autres
à qui l’on avait enseigné la langue des signes.

 

Quand il voulait quelque chose, il pouvait
le demander à ses gardiens
en signant avec ses mains.

 

Il ne manquait jamais de rien, apparemment.

 

 

 

Pourtant, il était triste.

 

 

Un jour, il signa à ses gardiens
« Je… veux… ami… »

 

Il n’y avait pas d’autre gorille dans le zoo.

 

« Comment faire ? »
s’interrogèrent les gardiens.

 

Puis l’un d’eux eut une idée.
Ils lui donnèrent un ami tout petit.

 

Elle s’appelait Beauté.

 

 

« Ne la mange pas ! »
dit un gardien.

 

Mais non,
le gorille
adorait Beauté.

 

Il lui offrait du lait
et du miel.

 

Ils étaient heureux.

 

 

Ils faisaient tout ensemble.

 

Ils vivaient un bonheur paisible.

 

 

 

Mais un soir, ils regardèrent un film à la télévision.

 

Le gorille était de plus en plus bouleversé,
puis il se mit très en colère !

 

Les gardiens accoururent immédiatement.

 

« Qui a cassé la télévision ? » demanda un gardien.

 

« Nous allons être obligés de vous séparer »,
ajouta un autre gardien.

 

Le gorille regarda Beauté…
Beauté regarda le gorille.

 

Et elle se mit à signer…

 

« C’est
moi !
J’ai cassé
la télévision ! »

 

Tout le monde éclata de rire.

 

Et tu sais ce qui arriva ?

 

Beauté et le gorille vécurent
heureux à tout jamais.

 

 

 

Anthony Browne
Petite Beauté
Paris, kaléidoscope, 2008
Publicités