Petite-Tache

 

Petite-Tache s’ennuie, seule dans son coin.
Sa maman lui dit : « Petite-Tache, pourquoi rester seule ainsi ? Trouve-toi donc des amis ! »
Alors Petite-Tache part à la recherche d’amis.

 

Elle cherche ici.

 

 
 
 
 
Elle cherche là.
 
 

 

Elle cherche ailleurs.
 
 
 
Elle cherche partout sans trouver un seul ami, quand, soudain, elle entend des cris.
Ce sont des petites formes qui se disputent car elles ne sont pas d’accord pour jouer au même jeu. Il y a là Petit-Carré, Petit-Rond, Petit-Triangle, Petit-Rectangle et Petit-Losange.

 

 

Petite-Tache s’approche timidement et dit :
« Bonjour les amis, euh… je peux jouer avec vous ? »
« Non mais, tu t’es vue ? » répond Petit-Carré.
« T’as pas de forme ! » dit Petit-Triangle.
« T’es trop moche ! » dit Petit-Rond.
« Trop nulle ! » dit Petit-Rectangle.
« Ouais, t’es pas comme nous ! » dit Petit-Losange.

 

Et tous se mettent à crier :
« Va-t’en, sale tache, va-t’en ! »
 

 

Petite-Tache rentre chez elle en pleurs.
Elle raconte tout à sa maman et à son papa et, tout en pleurant, elle dit qu’elle aurait mieux fait de rester dans son coin, qu’elle est nulle et moche et qu’elle n’aura jamais d’amis.

 

 

Pour la consoler, sa maman lui fait un gros câlin et son papa lui dit : « Oublie ces bêtises, ma chérie. Rien ne doit t’empêcher d’avoir des amis. Tu ne le sais pas encore mais tu as en toi un trésor, un merveilleux trésor à découvrir et à partager. Écoute-moi, je vais t’expliquer… »

 

Papa-Tache parle longtemps, longtemps et dit : « Voilà, Petite-Tache, tu sais tout. Maintenant, à toi de jouer ! Va montrer à ces galopins de quoi tu es capable. »

 

 
Et Petite-Tache retourne en tremblant auprès des petites formes.
« Encore toi ! crie Petit-Carré en la voyant. On t’a dit de t’en aller !
— Si tu cherches la bagarre, tu vas la trouver ! dit Petit-Triangle, menaçant.
— Attendez, j’ai quelque chose à vous montrer ! » répond alors Petite-Tache.

 

 
Oh Petite-Tache s’est transformée !
« Au secours, un monstre ! » s’écrient les petites formes en s’enfuyant de tous côtés.
« Revenez, n’ayez pas peur ! »

 

 
Incroyable ! Petite-Tache peut se transformer à volonté !
Les petites formes sont très impressionnées.

 

« Euh… on peut jouer avec toi ? demande tout honteux Petit-Carré.
— Oh oui s’il te plaît, dis-nous comment tu fais ! » supplient ses petits copains.
« D’accord, alors écoutez-moi, je vais vous expliquer ! »
Et Petite-Tache apprend aux petites formes à se transformer.
Waou, trop bien ton jeu, Petite-Tache ! Youpi !

 

 
 
 Les petits amis s’amusent tellement qu’ils ne veulent plus se quitter.

 

 
Mais voici le soir ; il est temps de rentrer chez soi.
Petite-Tache embrasse un à un ses amis et dit :
« Bonne nuit les copains ! Demain, on jouera à se mélanger, alors à demain, à demain ! »
 

 

 
 
 
 
Lionel Le Néouanic
Petite-Tache
Paris, Grandes Personnes, 2010
Publicités