Les deux masques

 

 

 

   Il était une fois un Petit Garçon qui était très timide et solitaire.
   À la fin de sa dernière année d’école primaire, un grand bal masqué fut organisé.
   Les parents du Petit Garçon lui offrirent pour l’occasion un très beau costume : une cape dorée et un masque assorti. Une fois le tout enfilé, il se sentit immédiatement différent et bien dans son corps, plus sûr de lui et débordant de vie.
   Le soir du bal, le Petit Garçon arbora fièrement son visage doré et sa cape virevoltante. Il s’amusa, discuta, rit et dansa avec tous les autres enfants. Pour la première fois de sa vie, chacun semblait l’apprécier, l’estimer et s’intéresser à lui.
   Alors qu’il se dandinait avec joie, son regard croisa celui d’une Petite Fille masquée.
   Jamais il n’avait vu une Fille aussi jolie !
   Elle portait une robe en satin mauve et un masque plein de perles qui dévoilait seulement ses yeux verts et sa petite bouche rose. La Petite Fille riait aux éclats et profitait pleinement du bal. Autour d’elle, de nombreux garçons se pavanaient et essayaient de l’impressionner.
   Sans aucune hésitation, le Petit Garçon se dirigea vers elle et l’invita à danser.
   Ils dansèrent le temps d’une ritournelle, puis s’amusèrent ensemble toute la soirée, ne cessant de se regarder du coin des yeux et ne se quittant pas d’une semelle. Quand le bal prit fin, ils échangèrent leurs noms et promirent de se revoir pendant l’été.  Seulement, quand le Petit Garçon rentra à la maison et ôta son masque, il ne trouva plus le courage d’entreprendre quoi que ce soit.
   L’été passa, puis des années…

 

* * *

 

  Le Petit Garçon entra au collège, puis au lycée et devint un Jeune Garçon.
   À la fin du lycée, une grande fête de carnaval fut organisée, regroupant les élèves de plusieurs établissements. Le Jeune Garçon se demandait si la Jeune Fille y serait…
   Lorsque le soir de la fête arriva, il fut terrorisé à l’idée de la revoir… mais surtout de la décevoir.
   Il ressortit alors le masque doré qu’il avait si précieusement gardé, le posa sur son visage et se rendit à la fête.
   Une fois dans la salle, il chercha la Jeune Fille du regard, se demandant, inquiet, comment la reconnaître. Quand soudain… il la vit. Elle était encore plus belle que dans son souvenir ! Son sourire resplendissait et ses yeux verts pétillaient de vie sous son masque de perles. Et, une fois de plus, de nombreux prétendants gravitaient autour d’elle, essayant de la séduire. 
   Le Jeune Garçon s’avança vers la Jeune Fille et lui baisa la main.
   Surprise, elle le reconnut et lui sourit.
   Les amoureux masqués dansèrent ensemble toute la nuit.
   Au petit matin, ils échangèrent leurs numéros et promirent de s’appeler.
   Mais lorsque le Jeune Garçon rentra chez lui et enleva son masque, toute son assurance s’envola une fois de plus… et jamais il n’osa appeler la Jeune Fille.

 

* * *

 

   Au cours de leur vie, ils se recroisèrent trois fois.
   Quelques années plus tard, lors d’une soirée d’anciens élèves… puis de longues années après lors d’un autre carnaval… Toujours affublés de leurs costumes et de leurs masques, et passant chaque fois un moment irréel.
   Le temps fila et le Jeune Garçon devint un Homme, puis un Vieil Homme.
   Sa vieillesse était assez solitaire, alors, il rassembla son courage et composa le numéro de la Jeune Fille. Elle répondit. Troublée, elle accepta de se rendre chez lui.
   Assis sur le canapé du salon, ils convinrent d’enlever leurs masques en même temps.
   D’une main tremblante, le Vieil Homme ôta son masque doré, et elle souleva doucement son masque de perles. Il découvrit alors le visage délicat d’une humble Vieille Dame, et réalisa que, sans son masque, elle était aussi perdue et intimidée que lui.
    Et tous deux regrettèrent amèrement de ne pas avoir ôté leurs masques alors qu’ils n’étaient encore que des enfants…

 

 Anaïs Vachez
(Adaptation)
Publicités