Chaque jour, je vois ou j’entends…

casa e porta aberta - illustrazione miki karni

Chaque jour, je vois ou j’entends quelque chose qui me rend heureuse,

qui me pousse vers la lumière…

C’était pour cela que je suis née — pour voir,

pour écouter, pour me perdre à l’intérieur de ce monde sensible —

pour m’instruire encore et encore

en joie, et en acclamation.

Je ne parle pas de l’exceptionnel,

de l’effrayant, du terrible, de l’extravagant extrême —

mais de l’ordinaire, du commun, du quotidien…

 

Ô, bon élève, me dis-je à moi-même,

comment ne pourrais-tu pas devenir sage avec de tels enseignements —

la lumière intaillable du monde,

la brillance de l’océan,

les prières faites de brins d’herbe ?

 

Mary Olivier