Le bonheur d’exister…

balão mila 1 px 1 m.jpg

 

Le monde, même dans ses manifestations les plus modestes,

est toujours plus grand et plus beau qu’on ne le pense ou ne l’imagine.

Pour le vérifier, il suffit de se mettre en mouvement, de se tirer de sa routine,

de ses obligations, de ses soucis.

L’émerveillement revient au moment

où un être ne pense plus qu’à une chose : le bonheur d’exister.

Au-delà de l’apparente banalité du quotidien,

il amène à découvrir la profondeur et la grandeur de chaque réalité.

 

Bertrand Duhaime