Petit-Bleu et Petit-Jaune

 

Voici Petit-Bleu.

 

 

Il est à la maison avec Maman-Bleu et Papa-Bleu.
 

 

Petit-Bleu a beaucoup d’amis. Mais son meilleur ami c’est Petit-Jaune qui habite dans la maison d’en face.
Ils aiment jouer à cache-cache et faire la ronde.

 

 

En classe, ils doivent rester tranquilles et sages ; mais après la classe ils courent et sautent.

 

 

Un jour, Maman-Bleu lui dit : « Je dois sortir ; attends-moi à la maison ».
Mais Petit-Bleu veut jouer avec Petit-Jaune et il va le chercher dans la maison d’en face.
Mais la maison est vide.

 

Où est Petit-Jaune ? Il le cherche par-ci, il le cherche par-là, il le cherche partout… jusqu’à ce que, soudain, à l’angle d’une rue…

 

Le voilà !
Tout heureux, ils s’embrassent.
Ils s’embrassent si fort… qu’ils deviennent verts.

 

 

 

Ils vont s’amuser dans le parc, ils creusent un tunnel.
Ils rencontrent Petit-Orangé.
Ils grimpent sur une butte.
Et quand ils sont fatigués, ils rentrent à la maison.

 

 

Mais Papa-Bleu et Maman-Bleu disent : « Tu n’es pas notre Petit-Bleu, tu es vert ! »
Et Papa-Jaune et Maman-Jaune disent : « Tu n’es pas notre Petit-Jaune, tu es vert ! »

 

Petit-Bleu et Petit-Jaune sont très tristes. Ils versent de grosses larmes jaunes et bleues.
Enfin, remis de leurs émotions, ils se retrouvent comme avant.
« Nous reconnaîtra-t-on à présent ? »

 

 

 

Maman-Bleu et Papa-Bleu sont heureux de revoir leur Petit-Bleu.
Ils l’embrassent et le serrent très fort.
Ils embrassent et serrent très fort aussi Petit-Jaune.
Mais voilà que dans l’embrassade ils deviennent verts !

 

 

Alors ils comprennent ce qui est arrivé.
Ils courent à la maison d’en face porter la bonne nouvelle.
Tous s’embrassent avec joie.
Et les enfants s’amusent jusqu’à l’heure du dîner.

 

Leo Lionni
Petit-Bleu et Petit-Jaune
Paris, l’école des loisirs, 2000