Je n’aime pas la fête de Pâques

 

Je n’aime pas la fête de Pâques.
Et pourtant, je me souviens que cela n’a pas toujours été le cas.
Il fut un temps où la fête de Pâques était violette et les bougainvilliers pliés sous le poids des fleurs explosaient en parfum chez ma grand-mère…
Ils m’étreignaient chaque fois que je montais les escaliers et regardais les collines brunes qui bordaient la rivière…
J’ai toujours cru que ces bougainvilliers me connaissaient et me souriaient…

 

Il fut un temps où Pâques sentait le pain au jambon et aux œufs, fait à la maison, arrosé d’huile d’olive de notre jardin, un pain qui sentait le miel et les confitures colorées…
C’était une époque où je portais de nouvelles sandales et des robes à manches courtes, une époque où personne n’était encore mort et où la maison souriait, lavée avec soin, et brillait d’un éclat resplendissant…

 

Il fut un temps où Pâques avait lieu sur la large véranda, où je m’accrochais pour grimper au vieux figuier si près du ciel… et où les conversations se prolongeaient le long des nuits chaudes, accompagnées par le chant infini des cigales… sous les étoiles si proches de moi… Je me souviens que, les mains ouvertes, je tendais les bras, essayant sur la pointe des pieds de saisir les étoiles…

 

De cette époque lointaine il ne me reste qu’un tendre souvenir et le désir, toujours renouvelé, d’arriver aux étoiles…

 

Ana Paula Mateus

 

Souhaitez-vous télécharger le PDF ? Le voici !

Je n´aime pas la fête de Pâques