Mieux penser la solidarité

Une seconde de soleil, deux secondes d’oiseau,

trois secondes d’une goutte de pluie…

et cet enfant quitte la vie parce que les autres habitants de sa planète,

ses six milliards de frères et sœurs, de parents et de lointains cousins,

n’ont pas su, pas voulu, partager leurs richesses.

Mieux penser la solidarité.

Il pousse pourtant sur la planète plus qu’il n’en faut pour nourrir chaque Terrien !

 

Georges Lemoine