Daniel qui n’avait pas de maison

 

Daniel était un vagabond qui vivait juste devant chez nous, dans l’impasse menant à la Grand-rue.

En guise de maison, il occupait la carcasse d’une voiture abandonnée depuis longtemps.

De la fenêtre de ma chambre, je l’observais chaque matin : il rangeait ses affaires puis s’en allait, chargé de sacs, avant de revenir le soir, encore plus encombré.

Nos voisins disaient que Daniel était là depuis très longtemps. Mais personne ne savait d’où il venait ni pourquoi il en était réduit à vivre dans la rue.

Publicité