Livres et ordures…

J’ai découvert, au milieu des sottises que je lis chaque jour (on en est envahi et, parfois, on ne peut même pas les ignorer car elles surgissent mêlées à tout ce que nous lisons, et nous obligent à attendre quelques minutes avant de s’en débarrasser) un très beau message, bien que, curieusement, il ait tout à voir avec… des ordures !

C’est vrai : à Ankara, en Turquie, en septembre dernier, une bibliothèque publique a ouvert ses portes. Elle est composée presque exclusivement de livres que les habitants de la ville ont abandonnés et mis à la poubelle, et que les éboueurs ont bel et bien ramassés pendant quelques mois.

L’idée initiale était de les échanger entre eux et les membres de leurs familles, ce qui arriva dans un premier temps, mais le nombre de livres augmentait et le jour vint où c’étaient les habitants de la ville qui leur apportaient les ouvrages dont ils ne se servaient plus. Le projet a donc pris une telle ampleur qu’il a débouché sur l’ouverture d’une véritable bibliothèque, dont la mairie a permis l’installation dans une ancienne usine de briques abandonnée.

En ce moment, la nouvelle bibliothèque compte déjà plus de 6000 titres.

Il y a de l’espoir !

Maria Rosário Pedreira

 Biblioteca - imagem

Publicités

La bibliothécaire de Bassora

Galerie

Cette galerie contient 6 photos.

    Une histoire vraie     « Dans le Coran, la première chose que Dieu a dite à Mahomet, c’était Lis.»   Alia Muhammad Baker     Alia Muhammad Baker est la bibliothécaire de Bassora, ville portuaire nichée dans … Lire la suite