Le jardin partagé

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Dans une petite ville, en bas d’un lot d’immeubles, il y a un joli parc. Les enfants qui habitent là aiment bien venir y jouer : balançoires et toboggans restent rarement inoccupés ! Juste à côté de ce parc, on peut voir … Lire la suite

Comment parler de la guerre aux enfants

Mis en avant

Nous voudrions tous voir un monde exempt de guerres et de violence. Cependant, les drames humains existent, et nos enfants ne sont pas inconscients de ce genre de souffrance. Comment pouvons-nous leur parler de ces questions ?

Tout d’abord, nous croyons souvent que les enfants ne vivent pas les événements qui les entourent. Bien au contraire. Non seulement la souffrance qu’ils voient à la télévision les affecte, mais aussi les commentaires et les conversations qu’ils entendent chez les adultes donnent naissance à des idées et des images qui peuvent s’avérer traumatisantes.

Nous ne devons nullement sous-estimer les interprétations de nos enfants sur ce qu’ils voient et entendent. Dans le monde hyperconnecté dans lequel nous vivons, les enfants, quel que soit leur âge, ont un accès constant aux nouvelles et aux scènes violentes, via portables, tablettes ou ordinateurs. Il est important d’être attentif, de leur parler de ce qu’ils voient et écoutent et de comprendre comment ils absorbent les nouvelles.

Un amour de ballon

Mis en avant

ballon1

 

Ce matin, un marchand a donné un ballon à Akiko.

Pour que le ballon ne s’envole pas, le marchand l’a attaché au doigt d’Akiko.

Comme il était bien attaché, le ballon a suivi Akiko jusqu’à sa maison.

« Nous sommes arrivés, ballon. »

Maintenant, on détache la ficelle.

« Allez… ballon ! »

« Hé, où tu vas ? »

« Maman, maman ! Je ne peux pas l’attraper ! »

« Tiens, le voilà. »

« Maman, il est encore parti là-haut ! »

« Attends », dit maman, « j’ai une idée. Regarde bien ce qu’on va faire. »

 

 

La nature guérit

Mis en avant

Un nombre croissant de recherches relie directement la vigueur physique, mentale et spirituelle des enfants et des adultes à la richesse et à la qualité de leurs expériences dans la nature.

Le temps de la nature n’est pas linéaire (avec un passé, un présent et un futur), il est régi par des cycles qui reviennent encore et encore : l’eau, les saisons, les phases de la lune, le jour et la nuit. C’est un présent éternel caractérisé par la lenteur et un profond respect des rythmes de chaque être vivant, qui ne peuvent être ni modifiés ni accélérés et qui, en même temps, sont en harmonie avec tout.

Laisse-moi tranquille !

Mis en avant

La violence à l’école, parlons-en…

Quelques enfants sont en train d’en agresser d’autres.
Peux-tu les identifier ?

Les enfants provocateurs ressemblent aux autres, mais ils n’ont pas du tout la même attitude.

Ceux qui agressent aiment faire du mal et obligent souvent leurs collègues à faire ce qu’ils veulent.

Et souvent ils y arrivent par les bourrades, l’insensibilité, la cruauté…

L’agresseur ne te fait pas toujours du mal physiquement, mais il blesse toujours tes sentiments.