La lecture devrait être interdite

Mis en avant

 

Je dis que la lecture devrait être interdite.

Après tout, la lecture est très mauvaise pour les gens. Elle les éveille à des réalités intolérables, leur inculquant le désir de transformer le monde chaotique et banal dans lequel ils vivent.

Lire n’est vraiment pas bon. L’enfant qui lit peut devenir un adulte dangereux, qui ne se résigne pas devant les problèmes du monde, amené à croire que la réalité peut être changée.

Après tout, la lecture développe un pouvoir incontrôlable, trop libérateur. Sans lecture, l’être humain pourrait mourir content, ignorant les chaînes qui l’emprisonnent et celles qui le lient aux autres.

 

Publicité

Rachid, l’enfant de la télé

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

      Rachid est un petit garçon aux cheveux noirs bouclés et aux yeux clairs. De grands yeux pleins de lumière et de malice. Dès qu’il rentre de l’école, il jette son cartable et il allume la télévision. Il mange son … Lire la suite

Les sept avantages de la lecture quotidienne

 

Aujourd’hui, plus que jamais, les livres sont des objets d’accès facile, même financièrement. Les différents formats (couverture rigide, couverture souple, format numérique) contribuent également à une lecture plus accessible et variée. Cependant, combien de temps consacrons-nous vraiment à la lecture ? Ce n’est pas un bon signe lorsque nous ne nous souvenons pas de la dernière fois où nous avons lu un livre, d’autant plus que la lecture quotidienne nous apporte d’immenses avantages que nous ne devrions pas perdre.

La dame aux livres

 

Annelise a donné des coups de pied à la terre et aux décombres sur le trottoir.
Les femmes nettoyaient encore des morceaux de bâtiments brisés et des
trottoirs, avec des balais et à mains nues. Ne pouvaient-elles pas voir que la rue ne
serait jamais ce qu’elle était avant la guerre ?

Au marché, Annelise a repéré une peau d’orange sur le sol. Elle essuya la saleté du mieux qu’elle pouvait, et même si son estomac gargouillait, elle l’a donnée à son frère.

Pierre a grignoté l’intérieur. « Mmm, a-t-il dit. Danke. [Merci.] »

À proximité, une file de personnes disparaissait à l’intérieur d’un long bâtiment. Peut-être, pensa Annelise, quelqu’un distribuait-il de la nourriture. Elle prit la main de Pierre et se joignit à la queue.

Mais… à l’intérieur de la grande salle, il n’y avait que des livres.

Faim de mots

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Dans mon pays, les buissons‎ fleurissent fin avril, début mai, et se remplissent vite de cocons de papillons. Ils ressemblent‎ à des boules de‎ coton ou des morceaux de barbe à papa, mais la chrysalide qui s’y développe dévore feuille … Lire la suite