Écoute les voix de la terre

Mis en avant

Durant mon enfance, mon grand-père était mon meilleur ami. Lorsque nous étions ensemble, tout me semblait parfait.

Nous aimions nous promener tous les deux dans les bois. Nous n’allions jamais ni très loin, ni très vite. Nous prenions des chemins sinueux. Tout en marchant, je lui posais de nombreuses questions.

― Grand-père, pourquoi… ?

― Que se passerait-il si… ?

― Est-ce que parfois… ?

Un jour, je lui ai demandé :

― Grand-père, qu’est-ce qu’une prière ?

 

Publicité

La Dame des arbres

 

L’histoire vraie d’une femme qui aimait les arbres

et qui a changé une ville pour toujours…

 

Katherine Olivia Sessions a grandi dans les bois du nord de la Californie. Elle collectionnait les feuilles de chêne et des ormes, elle ramassait des aiguilles de pin et de séquoia, et elle tressait de fleurs pour en faire des colliers et des bracelets.

C’était dans les années 1960, et les filles de la condition sociale de Kate n’étaient pas censées se salir les mains.

Mais Kate se les salissait.

 

La nature guérit

Un nombre croissant de recherches relie directement la vigueur physique, mentale et spirituelle des enfants et des adultes à la richesse et à la qualité de leurs expériences dans la nature.

Le temps de la nature n’est pas linéaire (avec un passé, un présent et un futur), il est régi par des cycles qui reviennent encore et encore : l’eau, les saisons, les phases de la lune, le jour et la nuit. C’est un présent éternel caractérisé par la lenteur et un profond respect des rythmes de chaque être vivant, qui ne peuvent être ni modifiés ni accélérés et qui, en même temps, sont en harmonie avec tout.

La Terre Mère

Elle a attisé la fumée sacrée dans chacune des quatre directions.

Puis elle a traversé le monde en chantant une belle mélodie matinale.

La Terre Mère a donné aux coléoptères des vestes brillantes.

Elle a accroché des glands verts aux chênes.

Se penchant sur le sol, elle a placé un morceau d’été dans la graine d’une fleur.

La Terre Mère a tourné son regard vers les déserts couverts de sauge et a soufflé par-dessus des plateaux.