Le calme, c’est la source à l’intérieur de soi…

foto menina papoila lua

Le calme, c’est la source à l’intérieur de soi à partir de laquelle tout naît :

les actes justes, les décisions justes, les paroles justes…

Et s’il y a une chose que l’on peut faire dans sa vie,

c’est de permettre à ce calme de se révéler en nous

pour trouver cette source de laquelle chaque acte,

chaque décision et chaque parole pourront naître.

 

Donc, vivre c’est contacter ce calme qui habite en chacun de nous,

un espace où l’on peut toujours se réfugier

quand notre vie prend des allures de tsunami.

Et justement la méditation est la porte

qui nous permet d’accéder à cet espace sacré. 

 

Arnaud Riou

Quelque chose de merveilleux…

 Je ne connais pas vos capacités, vos aspirations, vos désirs les plus chers et vos talents les plus secrets.

Mais à n’en pas douter, vous abritez en vous quelque chose de merveilleux.

Je déclare cela en toute confiance, car je suis convaincue que nous sommes tous les dépositaires vivants de trésors enfouis.

Je crois que c’est l’un des tours les plus anciens et les plus généreux que l’Univers joue aux êtres humains, autant pour son propre amusement que pour le nôtre :

l’Univers enfouit profondément en nous des pépites singulières, puis il attend de voir si nous serons capables de les trouver.

La quête pour découvrir ces pépites, c’est cela une existence créative.

 

Elizabeth Gilbert

 

Le bonheur d’exister…

balão mila 1 px 1 m.jpg

 

Le monde, même dans ses manifestations les plus modestes,

est toujours plus grand et plus beau qu’on ne le pense ou ne l’imagine.

Pour le vérifier, il suffit de se mettre en mouvement, de se tirer de sa routine,

de ses obligations, de ses soucis.

L’émerveillement revient au moment

où un être ne pense plus qu’à une chose : le bonheur d’exister.

Au-delà de l’apparente banalité du quotidien,

il amène à découvrir la profondeur et la grandeur de chaque réalité.

 

Bertrand Duhaime

 

 

Mon Papa …

Mon Papa - Juan Guinea Díaz

SI un vampire noir me traque la nuit

ou une sorcière veut me manger tout entier…

Si je vois des fantômes poursuivant ma petite voiture

ou un énorme lion avec un gros appétit …

 

Alors mon papa de ses bras et mains

m’étreint de toutes ses forces et me calme.

Toujours il me défend, il me regarde et sourit, il m’embrasse sur le front,

et fait attention aux monstres que je vois dans ma tête.

(Mon papa prend soin de moi

et jamais il ne dort…)

 

Si les serpents se cachent derrière le rideau

ou un grand dinosaure s’apprête à m’attaquer…

Si les crocodiles ont décidé de me dévorer

ou un pirate veut me jeter à la mer …

 

Alors mon papa de ses bras et mains

m’étreint de toutes ses forces et me calme.

Toujours il me défend, il me regarde et sourit, il m’embrasse sur le front,

et fait attention aux monstres que je vois dans ma tête.

 

 (Mon papa prend soin de moi

et jamais il ne dort… )

 

Juan Guinea Díaz

Si un enfant…

 

balões pássaros menino m

 

Si un enfant vit dans la critique, il apprend à condamner.

Si un enfant vit dans l’hostilité, il apprend à se battre.

Si un enfant vit dans le ridicule, il apprend à être gêné.

Si un enfant vit dans la honte, il apprend à se sentir coupable.

 

Si un enfant vit dans la tolérance, il apprend à être patient.

Si un enfant vit dans l’encouragement, il apprend à être confiant.

Si un enfant vit dans la motivation, il apprend à se faire valoir.

Si un enfant vit dans la loyauté, il apprend la justice.

 

Si un enfant vit dans la sécurité, il apprend la foi.

Si un enfant vit dans l’approbation, il apprend à s’aimer.

Si un enfant vit dans l’acceptation et l’amitié,

Il apprend à trouver l’amour dans le monde.

 

Dorothy Law Nolte