Le village de Tous-Rois

vtr1

 

      Il y a longtemps, bien longtemps il y avait un village qui s’appelait Tous-Rois.
      Dans le village de Tous-Rois, les habitants étaient précisément tous des rois.
      Tous les rois de ce village vivaient donc dans un château royal et avaient tous une vie de roi.

 

      Dans le village de Tous-Rois, personne ne recevait d’ordre de personne car aucun roi ne reçoit jamais d’ordre de personne.
      Mais ils voulaient tous donner des ordres à tout le monde.
      Aussi, les disputes étaient monnaie courante.

 

      Un jour, dans le village de Tous-Rois, arriva un homme jeune. Ce n’était pas un roi et il ne vivait pas dans un château…
      Il arrivait d’un long voyage et il s’assit à l’ombre d’un arbre pour se reposer.
      Son repos fut bientôt interrompu par l’arrivée d’un roi.
      « Je suis le roi, dit-il, et il ajouta : pour te reposer à l’ombre de mon arbre, tu dois payer une taxe. »
      L’étranger surpris, fut pourtant prêt à payer le montant dû.
      Il n’eut pas le temps d’attraper sa bourse qu’un autre roi vint et dit :
      « N’écoute pas ce brigand couronné. C’est moi, le roi du village de Tous-Rois et c’est à moi que tu dois payer. »
      L’étranger commença à se frotter les yeux, pensant voir double.
      Peu après, un autre roi les rejoignit.
      « Dans ce village, il n’existe aucune taxe pour dormir à l’ombre d’un arbre. Mais il existe une taxe pour s’allonger sur l’herbe du roi et comme ici, le roi, c’est moi, c’est à moi que tu dois la payer. »

 

      En peu de temps, l’étranger se trouva entouré par tous les rois du village de Tous-Rois qui arrivaient les uns après les autres pour réclamer le paiement, qui d’un impôt, qui d’une taxe.
      Ils commencèrent à se quereller furieusement entre eux.
      L’étranger essaya de les calmer.
      « Cette situation n’a pas de sens, dit-il. Dans chaque village, il y a un roi et un seul roi, dites-moi lequel d’entre vous est le roi, et je lui paierai ce qui lui est dû. »
      Un des rois dit :
      « Toi l’étranger, puisque tu as la langue bien pendue, dis-nous qui d’entre nous est le roi selon toi. »
      « Oui, dis-le nous, toi, qui est le roi », renchérirent les autres en chœur.

 

      L’étranger réfléchit un instant :
      « Eh bien, un roi, pour être roi, doit tout d’abord être très patient. »
      Les rois répondirent en chœur :
      « Oui, ça, ça va. Nous sommes tous patients ici, dis-nous tout de suite qui d’entre nous est le roi. »
      « Je pense qu’un roi doit aussi être intelligent. »
      « Moi, une fois, j’ai vu un livre ! »
      « Moi, mon cousin est médecin ! »
      « Moi, je sais reconnaître un cheval d’un âne, et je ne me trompe jamais ! »
      « Moi, je sais parler les yeux fermés ! »
      « Moi, je sais compter avec les doigts jusqu’à neuf ! »

 

      « Très bien, très bien ! Je vois que vous êtes tous très intelligents, donc, je ne peux encore rien décider. Un roi doit être aussi très courageux. »
      « Moi, j’ai vu une fois une souris et je n’ai pas crié. »
      « Moi, j’ai sauté de très très haut. »
      « Moi, ce soir, je dormirai sans mon doudou. »
      « Moi, j’arrive même à manger des brocolis crus ! »
      « Moi, je n’ai pas peur des animaux sauvages ! »

 

      « Bien, j’ai compris. Vous êtes tous vraiment très forts, courageux et intelligents !! Je vous propose une dernière épreuve, et alors je pourrai enfin dire lequel d’entre vous est le roi du village de Tous-Rois. »

 

      « Soyez maintenant très attentifs : le roi du village de Tous-Rois sera celui d’entre vous qui sortira le premier du village et celui qui sera le dernier à y rentrer ! »
      Sans réfléchir, les rois partirent à toute vitesse, chacun étant déterminé à être le premier à partir et… le dernier à rentrer.

 

      L’étranger eut tout le temps pour se reposer tranquillement à l’ombre de l’arbre puis, put repartir sans aucune hâte.
      Dans le village de Tous-Rois, il y a longtemps qu’on n’a même pas vu un roi.

 

vtr2

 

Tulio Corda
Le village de Tous-Rois
Paris, Minedition, 2005

 

Publicités