Les avantages de témoigner des actes de gentillesse

Mis en avant

Des actions complètement altruistes et désintéressées éveillent des sentiments de paix et de tranquillité chez ceux qui les voient, des sentiments qui restent gravés dans leur esprit et perdurent en raison de leur nature soudaine et inattendue.

Mais pourquoi est-il si bénéfique d’être témoin d’actes de bonté ?

Qu’est-ce qui nous fait nous sentir bien quand nous voyons les autres travailler de manière altruiste pour le bénéfice des autres ?

Mon premier livre sur le féminisme (pour les garçons)

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

    La première chose à faire : respecte toujours ta mère parce que c’est elle… qui t’a permis de naître !   Tu es un garçon. C’est normal d’être triste, de pleurer ou d’aimer. Tu n’es pas obligé de … Lire la suite

Une Prière à la Mer

Galerie

Cette galerie contient 16 photos.

Mon cher Marwan, Pendant les longs étés de l’enfance, lorsque j’avais l’âge que tu as maintenant, tes oncles et moi étendions nos matelas sur le toit de la ferme de ton grand-père, dans la banlieue de Homs. Nous nous réveillions … Lire la suite

Avons-nous peur de la paix ?

Mis en avant

Temporaire de par sa nature, la guerre semble durer éternellement. Au service de la mort, elle se moque des vivants. Cela permet aux hommes de faire tout ce qu’ils n’ont pas le droit de faire en temps normal : s’affirmer par la cruauté. Satisfaction individuelle et collective de pulsions inconscientes et donc assez profondes, la guerre est une partie de l’Histoire tellement importante qu’elle ne pourra jamais être éliminée.

La vie sur notre planète serait tellement plus facile si les hommes et les nations pouvaient vivre en paix ! Mais apparemment, ils ne peuvent pas. Est-ce parce qu’ils n’y sont pas habitués ? Ou peut-être parce qu’ils ont besoin de simplifier ? Car la guerre simplifie tout ; les options deviennent limitées. La frontière entre le bien et le mal  s’élargit : d’un côté, tout semble juste ; de l’autre, injuste.

La Terre Mère

Mis en avant

Elle a attisé la fumée sacrée dans chacune des quatre directions.

Puis elle a traversé le monde en chantant une belle mélodie matinale.

La Terre Mère a donné aux coléoptères des vestes brillantes.

Elle a accroché des glands verts aux chênes.

Se penchant sur le sol, elle a placé un morceau d’été dans la graine d’une fleur.

La Terre Mère a tourné son regard vers les déserts couverts de sauge et a soufflé par-dessus des plateaux.

Troglodyte et Moineau

Mis en avant

 

Dans une période sombre de l’histoire humaine, le Vieil Homme vivait dans
les ténèbres. Comme il confectionnait des tapis, il passait toutes les journées assis devant son métier à tisser. Le soir, il chantait des chansons au son d’une vielle à roue. C’était tout ce qu’il possédait.

Son chant était si beau que même le ciel en était enchanté et les étoiles brillaient d’une plus vive lumière. Les voisins l’appelaient Troglodyte. Troglodyte avait une apprentie très chère, une petite fille que tout le monde connaissait sous le nom de Moineau.

La Terre entière dans nos mains

Mis en avant

 
Un fil qui danse, un fil qui unit.
Tous les enfants du monde… combien d’amis !

 

À l’aube, espoir et beauté.
Au soleil couchant, pluie et verdure en quantité !

 

La lune sourit dans sa splendeur…
Un brin de silence et aucune rumeur…

 

Un escargot à la main, que c’est beau à regarder !
Tendresse au cœur, rien à regretter.

 

Nous sommes tous l’expression d’un univers vivant

Mis en avant

Nous sommes tous l’expression d’un univers vivant. L’univers est conscient, autorégulateur, autocréateur, en constant renouvellement, et toujours en évolution vers des niveaux croissants de complexité et de créativité.

À travers nous tous (le système nerveux humain), l’univers est de plus en plus conscient de lui-même. Nous sommes des êtres de lumière, d’amour, de musique et de bonheur. Nous évoluons vers la conscience de l’Unité où nous nous expérimentons en tant qu’êtres cosmiques participant à l’évolution de l’Univers.

Si nous participons consciemment à ce processus évolutif, nous pouvons guérir la fracture de notre âme collective et apporter des solutions créatives à la pauvreté, à l’injustice sociale, à la guerre, au terrorisme et à la dévastation écologique.

Si tu trouves un nuage

Mis en avant

Que ferais-tu, si, au détour d’un bois, totalement par hasard, en cherchant ton chemin, tu trouvais un nuage ?

Attendrais-tu patiemment qu’il tombe ou essaierais-tu de le déloger en lui jetant des pierres ?

Les nuages sont des créatures sauvages.

Même si tu prends soin du tien…

… tu ne parviendras pas à le dompter.

Et malgré tout l’amour dont tu l’entoureras…

… il finira par t’échapper.

Laisse-moi tranquille !

Mis en avant

La violence à l’école, parlons-en…

Quelques enfants sont en train d’en agresser d’autres.
Peux-tu les identifier ?

Les enfants provocateurs ressemblent aux autres, mais ils n’ont pas du tout la même attitude.

Ceux qui agressent aiment faire du mal et obligent souvent leurs collègues à faire ce qu’ils veulent.

Et souvent ils y arrivent par les bourrades, l’insensibilité, la cruauté…

L’agresseur ne te fait pas toujours du mal physiquement, mais il blesse toujours tes sentiments.

Les enfants et la nature

Mis en avant

« Je connaissais chaque recoin de mes forêts et de mes champs, chaque courbe du ruisseau et chaque fossé des chemins de terre mille fois parcourus. Je pourrais marcher dans ces bois, même dans mes rêves », écrit Richard Louv dans le premier chapitre de son livre The Last Child in Nature: Protecting Our Children from Nature Deficit Disorder.

Il poursuit : « De nos jours, un enfant peut nous parler de la forêt amazonienne, mais il n’aura rien à nous dire sur la dernière fois qu’il est allé explorer une forêt tout seul, ou qu’il s’est allongé sur l’herbe en écoutant le vent et en regardant les nuages se déplacer dans le ciel. »

L’Enchantement

Mis en avant

 Imaginez que vous venez dans un petit bois un dimanche matin à la fin du printemps. Vous avez un sentiment immédiat de bien-être. Comme je me sens paisible, vous vous dites, en regardant autour de vous. Comme c’est beau ! Les arbres sont charmants et le chant des oiseaux est magnifique. Il y a des fougères sous les arbres. Vous tournez brièvement votre attention vers eux et vous vous dites à quel point ils sont attrayants. Vous vérifiez votre montre lorsque vous descendez le chemin gravillonné ; vous avez une demi-heure pour votre promenade avant de devoir rentrer chez vous.

Sois comme Bibi

Mis en avant

Une invitation à la méditation

Bibi est une abeille calme et adorable.

Elle vit dans une ruche dans un grand chêne.

La ruche est un lieu animé et bruyant.

Il n’y a pas de place pour les ailes, c’est un espace surpeuplé.

Les abeilles sont toujours en train de bourdonner.

Un coin tranquille n’existe nulle part.

Un jour, la reine ordonne aux abeilles de se presser.

Elles s’agitent donc partout, sans relâche.

« Buzz buzz ! Je suis en retard ! »

« Dégagez mon chemin ! »

« Je vous demande pardon ! »

Les abeilles se précipitent, quittent la ruche et vont dans le jardin.

Pas Bibi. Elle choisit d’être patiente et d’attendre.

Elle décide de se procurer un endroit où se reposer et méditer.

Les différents types de violence scolaire

Mis en avant

 Fragilisés par les changements qui s’opèrent en vous, vous avez parfois du mal à gérer la violence que vous rencontrez à l’école, dans votre quartier ou même parfois au sein de votre famille. Comment réagir quand on est soumis à des pressions psychologiques ou morales, à des violences physiques ?

La magie de l’enfance

Mis en avant

 

Tu sais, je crois à la magie.

Je suis né et j’ai grandi à un moment magique, dans une ville magique, parmi des magiciens. La plupart des gens ne se rendaient pas compte de la magie qui nous entourait et ignoraient même que nous étions, et sommes toujours, liés par les filaments argentés du hasard et des circonstances. Mais moi, je le savais depuis le début.

Quand j’avais douze ans, le monde était la lanterne magique qui me permettait, grâce à un petit esprit vert, de saisir le passé, le présent et le futur. D’autres personnes, j’en étais sûr, pouvaient également le faire, mais elles ne s’en souvenaient pas…

Citoyenneté mondiale : un programme émergent d’éducation

Mis en avant

 

L’extrémisme violent et la radicalisation sont au nombre des préoccupations les plus graves et les plus urgentes de la société mondiale car ils sont à l’origine de l’instabilité, des conflits et de la violence à l’intérieur et entre les pays. Que peut faire la société internationale pour prévenir l’appel croissant (sous toutes les formes) à l’extrémisme violent ?

Seule l’éducation globale à la citoyenneté mondiale peut offrir un réel espoir et une vraie solution à cette crise, car elle seule peut soutenir et renforcer la résistance des jeunes aux messages et aux propos extrémistes. Cependant, pour y parvenir, il faut cultiver chez tous et surtout chez les plus jeunes un sentiment positif d’identité, d’empathie et d’inclusion, d’appartenance à un ensemble solide et interdépendant.

Notre époque fabrique du mal-être

Galerie

Cette galerie contient 2 photos.

Peur du chômage, de l’échec, de l’exclusion, des attentats, de la guerre et même, peur d’avoir peur… Nos angoisses ont aujourd’hui plusieurs visages, paradoxe d’une société qui ne s’est jamais autant souciée du bien-être. Objectivement, notre époque est bien moins … Lire la suite

Le petit écologiste

Galerie

Cette galerie contient 22 photos.

   Promenons-nous sur la Terre Si jamais un jour tu marches dans les grandes herbes, retourne-toi et regarde derrière toi. Que vois-tu ? Tu as laissé une trace ! Tu as piétiné l’herbe et écrasé des feuilles ! Peut-être aurait-il … Lire la suite

Une vraie écoute

Galerie

Cette galerie contient 5 photos.

         J’ai connu un homme qui, chaque fois qu’il traversait un champ, écoutait le maïs qui chantait…      — Expliquez-moi comment vous faites pour écouter le maïs.      — Il faut beaucoup de patience. Il faut prendre tout … Lire la suite

Moins qu’humain

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

David Livingstone Smith est professeur de philosophie et cofondateur et directeur de l’Institute for Cognitive Science and Evolutionary Studies de l’Université de la Nouvelle-Angleterre. « La déshumanisation, écrit-il, est un fléau, et ce depuis des millénaires. Elle agit comme un … Lire la suite

Voler haut !

Galerie

Cette galerie contient 4 photos.

  COMMENT UNE PHOTO D’UN PÈRE ET DE SON FILS SYRIENS LES A CONDUITS À UNE NOUVELLE VIE EN ITALIE   Munzir al-Nazzal avec son fils, Mustafa, qui aime être élevé dans les airs parce que cela lui donne la … Lire la suite

Matin de Pâques

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Puisse ce beau matin de Pâques nous aider à méditer sur la vie qui nous fut si généreusement offerte. Qu’il puisse nous faire abandonner les fardeaux que nous portons — les anciennes douleurs, les vieilles habitudes, les façons de voir … Lire la suite