La lecture devrait être interdite

Mis en avant

Après tout, la lecture est très mauvaise pour les gens. Elle les éveille à des réalités intolérables, leur inculquant le désir de transformer le monde chaotique et banal dans lequel ils vivent.

Lire n’est vraiment pas bon. L’enfant qui lit peut devenir un adulte dangereux, qui ne se résigne pas devant les problèmes du monde, amené à croire que la réalité peut être changée.

Après tout, la lecture développe un pouvoir incontrôlable, trop libérateur. Sans lecture, l’être humain pourrait mourir content, ignorant les chaînes qui l’emprisonnent et celles qui le lient aux autres.

 

Publicité

Chaque visage est un miracle

Mis en avant

Chaque visage est un miracle.
Un enfant noir, à la peau noire, aux yeux noirs,
Aux cheveux crépus ou frisés, est un enfant.
Un enfant blanc, à la peau rose, aux yeux bleus ou verts,
Aux cheveux blonds et raides, est un enfant.

L’un et l’autre, le noir et le blanc, ont le même sourire,
quand une main leur caresse le visage,
quand on les regarde avec amour
et leur parle avec tendresse.
Ils verseront les mêmes larmes
si on les contrarie, si on leur fait mal.

Il n’existe pas deux visages absolument identiques.
Chaque visage est un miracle parce qu’il est unique.
Deux visages peuvent se ressembler
mais ils ne seront jamais tout à fait les mêmes.

La vie est justement ce miracle.
Ce mouvement permanent et bougeant
qui ne reproduit jamais le même visage.

Vivre ensemble est une aventure où l’Amour
est une belle rencontre avec ce qui n’est pas moi,
Ce qui est toujours différent de moi et qui m’enrichit.

Tahar Ben Jelloun

Sans-abri : une aide efficace ?

Mis en avant

Une des choses qui m’ont choquée quand j’ai commencé à aider les sans-abri a été de découvrir à quel point la ville leur était – et leur est encore – hostile. Je soupçonne qu’il en va de même partout. On ne voit pas de sans-abri à Beverly Hills. Où les met-on ? Que fait-on pour les éloigner ou pour les cacher ? New York grouille de SDF, pourtant les autorités affirment avoir accompli de grands progrès dans ce domaine. Vraiment ? Par quels moyens ?

Selon des sources bien informées, il semblerait que la meilleure méthode pour régler la question des sans-abri à New York soit de les mettre dans des cars à destination du New Jersey. San Francisco a mis en place un système similaire consistant à leur offrir des places de car pour aller n’importe où. Débarrassons-nous d’eux ! Voilà une version moderne du bonneteau.

Écoute les voix de la terre

Mis en avant

Durant mon enfance, mon grand-père était mon meilleur ami. Lorsque nous étions ensemble, tout me semblait parfait.

Nous aimions nous promener tous les deux dans les bois. Nous n’allions jamais ni très loin, ni très vite. Nous prenions des chemins sinueux. Tout en marchant, je lui posais de nombreuses questions.

― Grand-père, pourquoi… ?

― Que se passerait-il si… ?

― Est-ce que parfois… ?

Un jour, je lui ai demandé :

― Grand-père, qu’est-ce qu’une prière ?

 

La couleur de la peau

Mis en avant

Un jour, Pauline est arrivée à l’école, une étrange question dans la tête.

La veille, elle avait entendu parler de la couleur de la peau de son oncle. Des parents disaient que l’oncle était noir. Cependant, Pauline avait regardé attentivement son oncle et l’avait trouvé bien normal.

Alors, elle a demandé à Mlle Benoît, l’institutrice :

« Est-ce que c’est pas bon d’être noir, Mlle ? »

Mlle Benoît était stupéfaite. Sans voix, elle cherchait une réponse à la question de Pauline.

 

Ce qui est important

Galerie

Cette galerie contient 2 photos.

         « Je me sens triste ! » dit une vague de l’océan en constatant que les autres vagues étaient plus grandes qu’elle. « Les vagues sont si grandes, si vigoureuses, et moi je suis si petite, … Lire la suite

Rachid, l’enfant de la télé

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

      Rachid est un petit garçon aux cheveux noirs bouclés et aux yeux clairs. De grands yeux pleins de lumière et de malice. Dès qu’il rentre de l’école, il jette son cartable et il allume la télévision. Il mange son … Lire la suite

Boubou et grand-père

Galerie

Cette galerie contient 3 photos.

          Aujourd’hui, c’est la fête pour Boubou. Son grand-père passe la journée avec lui. Il est très vieux et n’a plus toutes ses dents, mais avec grand-père, Boubou ne s’ennuie jamais.     À la chasse, Bobou se prend … Lire la suite

Le déficit nature : hypothèse ou réalité ?

Mis en avant

 

Dans son célèbre livre, The Last Child in the Woods [Le dernier enfant dans les bois],  l’auteur  américain Richard Louv a introduit le terme « trouble déficitaire de la nature », basé sur des enquêtes psychologiques qui mettent en évidence les avantages du contact avec la nature dans le traitement de certains troubles psychiques. L’expression englobe un ensemble de maladies « modernes » qui affectent l’enfance, telles que la dépression, le stress, l’anxiété, le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, et dont la cause commune pourrait être le manque de contact avec la nature.

 

La Dame des arbres

Mis en avant

 

L’histoire vraie d’une femme qui aimait les arbres

et qui a changé une ville pour toujours…

 

Katherine Olivia Sessions a grandi dans les bois du nord de la Californie. Elle collectionnait les feuilles de chêne et des ormes, elle ramassait des aiguilles de pin et de séquoia, et elle tressait de fleurs pour en faire des colliers et des bracelets.

C’était dans les années 1960, et les filles de la condition sociale de Kate n’étaient pas censées se salir les mains.

Mais Kate se les salissait.

 

Chaton

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

                 Il était une fois un chaton qui était si petit qu’il tenait assis dans la paume d’une main. Sa mère était une vieille chatte qui vivait avec une Femme Très Sage, au sommet d’une colline … Lire la suite

Le voyage

Mis en avant

Il faisait froid pour la saison. Les gens marchaient lentement, traînant de lourdes valises.

Soudain, j’ai entendu des cris étonnés. Une vieille femme vêtue de blanc avait escaladé la tour de l’horloge et, sans que personne sache comment, s’était assise sur l’aiguille des heures. Peu à peu, les voyageurs abandonnaient leurs bagages, et regardaient la tour.

Ils essayaient de persuader la vieille femme de descendre mais elle refusait.

Ce n’était pas encore le moment, disait-elle.

Entretemps, quelqu’un avait appelé la police.

Le vieil homme qui faisait danser toutes les saisons

Galerie

Cette galerie contient 2 photos.

       L’histoire que je vais te raconter se passe à l’école d’un petit village.    Dans la classe des plus jeunes enfants, ils n’étaient que sept et tous les sept n’aimaient pas aller à l’école. Tu comprendras pourquoi quand … Lire la suite

Abdul Sattar Edhi, petit père des pauvres du Pakistan

Mis en avant

Abdul Sattar Edhi, né en Inde britannique dans une famille de petits commerçants musulmans, est arrivé au Pakistan après la création de celui-ci en 1947. Il « pensait trouver dans cette nouvelle nation musulmane un État-providence, mais c’était tout sauf cela« , explique son fils cadet, Faisal, 39 ans. 

Il en fait la douloureuse et déterminante expérience auprès de sa mère, malade psychique meurtrie de se retrouver à la charge de sa famille, faute d’institution pour l’accueillir. Animé par une quête spirituelle de justice, Edhi s’attèle alors à combler la faillite de l’État dans le domaine social, créant au fil des ans, sur ses deniers personnels, maternités, morgues, orphelinats, asiles, maisons de retraites. 

De la domination au partenariat

Mis en avant

 

Je ne pense pas que les femmes soient meilleures que les hommes, ou que l’on puisse faire progresser le monde en attribuant plus de pouvoir aux femmes qu’aux hommes.

Je crois que la domination masculine est nuisible à la société comme, d’ailleurs, toute sorte de domination.

 

Rentrons à la maison !

Mis en avant

Voici les nombreux types de maisons qu’il y a dans le monde, des petits chalets aux grandes demeures, des petites fermes aux bungalows.

Mais ce ne sont pas les différents types de maisons qui nous intéressent ici, puisque c’est la vie à l’intérieur qui les rend vraiment merveilleuses. Ce qui nous intéresse c’est ce qui se passe dans chaque pièce et ce qui la rend extraordinaire. C’est ce que la maison signifie pour ceux qui y habitent !

Voyons donc les multiples et merveilleux aspects d’une maison… de chaque maison !

Aller puiser de l’eau

Mis en avant

Victor et sa sœur jumelle, Linesi, avaient fini les tâches matinales, et il était temps de s’en aller, chacun de son côté.

— Ndimakukondani (Je t’aime) !

Comme c’est embarrassant ! a pensé Victor. Maman n’avait pas besoin de leur rappeler – ainsi qu’à tous les voisins – qu’elle les aimait, lui et sa sœur. Ce matin-là, elle les avait déjà embrassés chacun une douzaine de fois !

Hélas ! L’automne arrive !

Mis en avant

Hélas, j’aimerais tellement …

que monsieur Automne se transforme lui-même en fleur…

En fleur transparente…

Je la tiendrais alors entre mes mains

et je la porterais avec moi à l’école.

Bien protégée contre ma poitrine.

Je pourrais alors crier :

« J’ai l’Automne avec moi et il a l’odeur

des marrons grillés et des fruits mûrs ! »

António Mota

L’enfant des cèdres

Galerie

Cette galerie contient 3 photos.

  Dans les montagnes du Liban, à quelques lieues des ravages de la guerre, Nabil, un petit berger aux yeux bleus, sème sans relâche. Dans la terre aride, il plante des graines de cèdre, emblème de ce pays aux racines … Lire la suite

La vie à la chaîne

Mis en avant

Habituellement, lorsque nous pensons à la révolution industrielle, nous pensons à un paysage urbain de cheminées fumantes ou au sort des mineurs de charbon exploités qui transpirent dans les entrailles de la terre. Pourtant, la révolution industrielle a été avant tout la deuxième révolution agricole.

Le calme, c’est la source à l’intérieur de soi…

Mis en avant

foto menina papoila lua

Le calme, c’est la source à l’intérieur de soi à partir de laquelle tout naît :

les actes justes, les décisions justes, les paroles justes…

Et s’il y a une chose que l’on peut faire dans sa vie,

c’est de permettre à ce calme de se révéler en nous

pour trouver cette source de laquelle chaque acte,

chaque décision et chaque parole pourront naître.

 

Donc, vivre c’est contacter ce calme qui habite en chacun de nous,

un espace où l’on peut toujours se réfugier

quand notre vie prend des allures de tsunami.

Et justement la méditation est la porte

qui nous permet d’accéder à cet espace sacré. 

 

Arnaud Riou

Une voix peut réveiller le monde

Mis en avant

Un oiseau peut annoncer le printemps

Un sourire peut amorcer une amitié

Une main peut soutenir une âme

Une étoile peut guider un navire en mer

Un seul mot peut cadrer l’objectif

Un rayon de soleil peut éclairer une pièce 

Les bienfaits de l’imagination

Mis en avant

 

J’en viens donc à mon apologie des bienfaits de l’imagination, notamment dans la fiction, et surtout dans les contes de fées, les légendes, la science-fiction…

Je crois que la maturité n’est pas une question de croissance, mais de développement, qu’un adulte n’est pas un enfant mort, mais un enfant qui a survécu.

Je crois que toutes les meilleures facultés d’un être humain en pleine maturité existent déjà chez l’enfant, et que, si ces facultés sont stimulées pendant l’adolescence, elles s’épanouiront chez l’adulte, mais si elles sont réprimées et niées pendant l’enfance, elles empêcheront les adultes de les développer.

Le plus beau jour de ma vie

Galerie

Cette galerie contient 6 photos.

  — Papa, c’était quand, le plus beau jour de toute ta vie ? Le père de Louis répond, sans même détourner le regard de la télévision, et surtout sans hésiter : — Quand j’ai épousé ta mère, mon chéri. Nous venions … Lire la suite

Comment attraper une étoile

Mis en avant

 

Il était une fois un petit garçon qui aimait beaucoup les étoiles.

Chaque soir, le petit garçon allait à sa fenêtre regarder les étoiles et il se disait qu’il aurait aimé en avoir une pour lui tout seul.

Il imaginait que cette étoile serait son amie. Ils joueraient à cache-cache ensemble et ils feraient de longues promenades.

Le petit garçon décida qu’il allait essayer d’attraper une étoile. Il se dit qu’il augmenterait ses chances en se levant très tôt, parce que l’étoile serait alors fatiguée par la longue nuit qu’elle viendrait de passer à briller dans le ciel.

Le lendemain matin, il se leva avec le soleil.

Mais il ne vit pas la moindre étoile.

Où étais-tu, Mère ?

Mis en avant

Où étais-tu, Mère, quand les Pères ont divisé la terre en Empires ou Grandes Puissances, comme à l’époque de Zeus, Hadès et Poséidon, ignorant la volonté des peuples dominés ?

Où étais-tu, Mère, quand les Pères ont décidé que d’autres êtres humains, à part eux, pouvaient faire l’objet de trafic, être exposés, vendus, blessés ou même tués ?

Où étais-tu, Mère, quand les Pères ont déterminé que le blé ne pousserait pas pour tous les peuples de la planète et que les terres qui donnent du lait et du miel n’appartiennent qu’à une minorité ?

Où étais-tu, Mère, lorsque les Pères ont convenu que la Loi suivrait un chemin différent de la Justice ?