Tolo-Tolo

 Tolo-tolo3

 

     L’oncle Baka a offert à Assia un jouet vivant : un dindon tout rond, tout gros, tout beau. Assia est ravi. Il remercie son oncle et s’écrie :
     « Il s’appellera Tolo-Tolo ! »

 

     Tolo-Tolo est un oiseau extraordinaire. Il marche lentement, comme un prince d’Orient, le plumage bien gonflé.
     Assia le regarde aller et venir dans la cour de la grande maison. Il est vraiment fier de son dindon.
     Dix fois, vingt fois, cent fois par jour, Assia donne à son ami des grains de mil ou de maïs.
     Ils ne se quittent que la nuit.
 Tolo-tolo1
     Un jour, Assia regarde longuement Tolo-Tolo.
     Puis, sans desserrer les dents, il siffle : « Wi ! Wi ! Wiiii ! »
     Alors Tolo-Tolo gonfle ses plumes et lui répond :
     « Kro ! Kro ! Kro ! » en remuant le cou d’avant en arrière.
     Depuis, c’est devenu leur jeu favori :
     « Wi ! Wi ! Wiiii ! », « Kro ! Kro ! Kro ! »
     « Wi ! Wi ! Wiiii ! », « Kro ! Kro ! Kro ! »
     Cela peut durer des heures et des heures.
 Tolo-tolo2
     Un autre jour, Assia trouve son frère Warou en train de jouer avec Tolo-Tolo ; il s’écrie :
     « Tolo-Tolo est à moi ! À moi tout seul ! Tu n’as pas le droit de jouer avec. »
     Assia veut Tolo-Tolo. Il se précipite.
     Par malheur son pied heurte un caillou et il tombe.
     Assia a mal au genou.
     Il serre les dents très fort pour ne pas pleurer devant son frère.
 Tolo-tolo4
     Maman a tout vu.
     Comme elle prend Assia dans ses bras, il éclate en sanglots : « Wi ! Wi ! Wiiii ! … »
     Tolo-Tolo, croyant que son ami l’appelle pour jouer, accourt. Tout naturellement, il répond : « Kro ! Kro ! Kro ! »
     « Je n’aime pas que l’on se moque de moi ! » s’exclame Assia, et, armé d’un gros bâton, il poursuit Tolo-Tolo.
     Désormais, entre les deux amis, c’est la guerre des nerfs. Assia en veut à Tolo-Tolo. Tolo-Tolo en veut à Assia, et personne ne veut faire le premier pas.
 Tolo-tolo5
    
     Mais un matin, Tolo-Tolo entend un cri.
     C’est la voix d’Assia. Il semble en danger.
     Tolo-Tolo s’approche…
     Horreur ! Un serpent attaque Assia !
     Sans réfléchir, Tolo-Tolo bondit sur le serpent, les griffes ouvertes. Et le serpent ne peut éviter les coups de bec du dindon. Il s’affale, mort.
 Tolo-tolo6

 

     Alors, très doucement, très tendrement, Assia siffle : « Wi ! Wi ! Wiiii ! »
     Tolo-Tolo répond :
     « Kro ! Kro ! Kro ! »
     « Wi ! Wi ! Wiiii ! », « Kro ! Kro ! Kro ! »
     « Wi ! Wi ! Wiiii ! », « Kro ! Kro ! Kro ! »
 

Tolo-tolo7

     Et depuis, Assia et Tolo-Tolo ne se quittent plus, même la nuit.
 
 

 

 

Gnimdéwa Atakpama
Tolo-Tolo
Paris, l’école des loisirs, 2004
Publicités